Histoire


Un parfum d'artisanat, d'élégance et d'intrigue.

 

Des parfums mystérieusement envoûtants et élitistes issus de la dynastie Krigler, une parfumerie légendaire née du désir d'Albert Krigler de créer des parfums de luxe uniques conçus à la main à partir des ingrédients les plus nobles en provenance du monde entier. Chimiste né à Berlin, Albert Krigler, a commencé par travailler pour l'entreprise française Rallet, en tant qu'apprenti dans son usine de Moscou.

 

En 1879, Albert Krigler crée son premier parfum en guise de cadeau de fiançailles pour sa promise française. Il appelle ce parfum "Pleasure Gardenia 79". Lorsqu'il ouvre sa première boutique de parfums en 1904 à Saint-Pétersbourg, en Russie, Pleasure Gardenia 79 est le premier parfum qu'il propose à la vente. Peu de temps après, il crée "Hermitage Heritage 04", un parfum pour homme. 

 

En raison des évènements tumultueux qui ont lieu à Saint-Pétersbourg, Albert Krigler et sa famille déménagent à Berlin en 1905, où il ouvre une boutique sur Unter den Linden. Au cours de cette même année, il crée son troisième parfum, Schoene Linden 05, en hommage à la magnifique et exceptionnelle avenue de Berlin qui porte le même nom.

 

Quelques années plus tard, en 1909, Krigler déménage dans le sud de la France, et passe un peu de temps dans la région Champagne. Les parfums de Krigler deviennent de plus en plus connus, et sont vendus en Prusse et en Europe de l'Est, ainsi que sur la Riviera française. En 1914, la guerre modifie la vie de toute la population, et Krigler devient un parfumeur français. 

 

Les parfums Krigler atteignent la gloire au début des années 20, en devenant les parfums favoris des célébrités et des têtes couronnées de l'époque. Les "faiseurs de mode et de tendances" affluent vers les parfums de M. Krigler, qui sont chacun inspirés par des lieux prestigieux, comme Monte Carlo, la Riviera italienne, et la Méditerranée. 

 

En 1931, Krigler commence à vendre ses parfums à New York, au Plaza Hotel. C'est cette même année qu'est créé le parfum America One 31. Pendant les années 40 et la seconde Guerre mondiale, Krigler devient une entreprise franco-américaine, en raison de la perte d'une grande partie de sa clientèle européenne. Dans les années 50, les affaires reprennent brièvement en Europe. Malheureusement, Albert Krigler décède en 1954.

 

La quatrième génération de parfumeurs Krigler a commencé à se concentrer sur les services sur mesure de l'entreprise, comme les parfums et les bougies parfumées. Les parfums Krigler sont mélangés avec une grande expertise afin de compléter ceux qui le portent, et non de les surcharger. Chaque senteur généreuse est fabriquée à la main avec amour, en utilisant les ingrédients naturels les plus exquis. Albert Krigler avait pour habitude de dire : "Si l'on dit à une personne "Quel beau parfum", cela signifie que le parfum est mauvais ; mais si l'on dit : "Vous sentez bon", cela signifie que le parfum est parfait pour cette personne."

 

Sur la base de ses cinq générations de parfums de luxe, Krigler a réouvert ses portes en 2007 au Plaza Hotel de New York, l'épicentre de l'élégance depuis son inauguration en 1931. En proposant des parfums classiques et de nouvelles versions revisitant ses créations les plus connues, Krigler poursuit sa longue tradition qui consiste à apporter au monde de la parfumerie un artisanat exceptionnel. 

 

La Haute Parfumerie organise des consultations personnalisées pour les personnes qui cherchent à créer un parfum sur mesure. Les clients peuvent créer des parfums ou des bougies parfumées personnalisé(e)s avec l'aide exclusive des maîtres parfumeurs internes de Krigler.